Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

La météo

Saviez-vous que la météo est l’émission télévisuelle qui rapporte le plus d’argent ? Incroyable non ? Le J.T. ? Aux oubliettes… La Star’Ac ? Enfumée. Car l’équilibre télévisuel entre ce qui rapporte et ce qui ne rapporte pas est un singulier équilibre. Les publicités entrecoupant les émissions (sur TF1, ce sont les émissions qui entrecoupent la pub) sont une manne financière incomparable. Et la météo, c’est banco. 3 minutes de prévisions, un quart d’heure de pub de chaque côté. Bien joué…

Mais les publicités n’ont de valeur que si elles sont regardées. Et la météo joue sur un petit faible (à ce point-là, c’est même une obsession étant donné qu’il y a chaîne dédiée) qu’ont les français (sauf moi, il y a des jours où je me demande si je ne devrais pas me faire naturaliser britannique) : savoir le temps qu’il fera demain. Problématique typique d’un climat tempéré et variable, me direz-vous. En effet, les habitants de pays équatoriaux n’en ont probablement pas grand-chose à faire de savoir qu’il fera 25°C, avec une atmosphère humide, vu que c’est ce qui se passe tous les jours. De même, le groenlandais farouche s’en tamponne le coquillard de savoir dans quel sens soufflera le blizzard. Mais les français, outre une richesse de climats propre à faire pâlir d’envie un Nicaraguais, ont quelque chose de mystérieux, qui intrigue et permet à Météo France de se faire du beurre. En effet, la météo a une influence sur la chose en question, et pas qu’un peu. Cette chose, c’est le fameux moral des français, qui fait l’objet de sondages et d’études savantes. C’est ça qui pousse le français moyen à allumer sa télé à 20h42. Et c’est ça qui est magnifique : la précision de l’heure.

Car Robert a une longue habitude de la météo, on ne la lui fait pas. Il expérimente, étudie et tire des conclusions. Une vraie démarche de scientifique dans l’optique d’allumer le poste juste au moment opportun. Voilà à peu près son raisonnement : « Bon, lundi, j’ai allumé à 20h31, je me suis coltiné la fin du JT pendant 10 minutes, ce dont je n’avais rien à faire, vu que le dernier reportage traitait d’un spectacle de danse classique coréenne interprété par le ballet folklorique du Tadjikistan. Mardi, j’ai allumé à 20h 46, je me suis fait avoir, j’ai juste vu que c’était la Ste Thérèse mercredi. Mercredi, j’ai allumé à 20h36 et j’ai eu droit aux pubs du camembert Cœur de Lion, des protège-slip Lybra et de la Peugeot 308, je m’en fous j’achète du Président, je n’ai pas de problème de prostate et je roule en Renault. Donc aujourd’hui jeudi, si j’allume à 20h42, ça devrait aller ! ». Robert est bon et a un raisonnement sain : il veut juste voir la météo sans la pub. Seulement, il a oublié un paramètre : l’horaire variable ! C’est LE subterfuge des chaînes pour obliger à voir toute la pub avant si on ne veut pas rater son bulletin quotidien.

Comme je le disais plus haut, je me fiche complètement du temps du lendemain. Je ne regarde donc pas la météo, contrairement à mes concitoyens. Quelle différence d’ailleurs, puisque Meteo France a une chance sur deux (ou plutôt deux chances sur trois de se planter) ? Et de toutes manières, quand il faut sortir le matin la tête dans le pâté, je n’ai pas suffisamment de présence d’esprit pour me rappeler ce qui a été dit la veille. Deux solutions : soit je suis en retard, soit je suis très en retard. Dans le deuxième cas, je n’ai pas le temps d’ouvrir les volets pour regarder le temps et je sors, avec ou sans parapluie, inch’Allah ! Sinon, si je peux me permettre de jeter un coup d’oeil, je me retrouve bien plus malin que tous les gens qui ont bêtement suivi les conseils de la grenouille. Il est vrai que la situation de monopole de Météo France les prévient de toute obligation de résultat.

Toutefois, j’ai peut-être tort de ne pas regarder la météo… Rien que pour le plaisir des yeux ! Les grandes chaînes jouent la carte de la sécurité avec des présentateurs expérimentés (qui a dit au bord de la retraite ?) avec parmi eux quelques rombiasses peroxydées aux tenues inénarrables. Mais ce n’est pas le cas partout ! On pourrait presque lancer un concours de Miss Météo. Avec toutes les chaînes qui sont apparues avec le câble, le satellite et la TNT, il doit y en avoir pour tous les goûts, avec une galerie de bimbos aussi gracieuses que décérébrées. Il n’y a pas besoin de savoir écrire pour Save My Brain pour pouvoir présenter la météo…

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.