Musique

Da Silva

Da Silva aura mis le temps avant de trouver sa place dans la nouvelle scène. Punk dès son adolescence, puis tourné vers un son plus industriel, avant de se mettre à la guitare acoustique, il aura parcouru pendant des années les routes de France avant de se poser à Dinan pour mettre en place son premier album.


© Richard Dumas

Les douze chansons qui composent « Décembre en été » ont été pensées comme des « vignettes ». « Je voulais faire dire le plus de choses possible, en concentré. Je n’aime pas diluer », disait-il à l’époque. Pas question donc de se perdre dans la futilité, cet album se veut intimiste, incisif, et surtout, rock. « Je ne me sens pas proche de la chanson française, à part Miossec ou Daniel Darc. », confiait-il. Sa musique, assez dépouillée, s’organise autour de sa voix et guitare et c’est sans doute dans cette simplicité qu’elle tire toute son efficacité. Quels instruments viennent s’harmoniser dans cet univers pour lui donner ce son qui nous emporterait à Lisbonne.

Avec « Décembre en été », Da Silva raconte des histoires sur les liens qui se nouent et surtout se dénouent entre un homme et une femme, mais qu’on ne se méprenne pas ! Ce n’est qu’une façon d’emmener des sujets moins communs comme le renoncement à l’enfance (« la traversée »), les derniers jours de Rimbaud (« décembre en été » avec Françoiz Breut) ou encore les élections de 2002 (« une éclaircie »).


© Richard Dumas

Une chose frappe à l’écoute de ce premier opus, c’est cette sorte de colère qui peut animer Da Silva dans certains morceaux et qui se ressent par le rythme rapide et le côté très brut de la musique. C’est ce qui donne une réelle force à ces compositions et fait de Da Silva un artiste original. Derrière son apparent calme, on retrouve donc son parcours musicalement plus mouvementé et ‘violent’. « J’ai l’impression de faire la même chose qu’à l’époque où je jouais dans des groupes indus. La seule différence, c’est que désormais je les exprime avec une guitare acoustique et une voix ».

Il est finalement très difficile de choisir trois chansons pour donner des pistes de lecture car cet album forme un tout et chaque piste est aussi bonne que la précédente. Néanmoins, on peut mettre en avant « l’indécision », premier single, qui a très vite donné le ton et permis à Da Silva de sortir de l’ombre. Autre morceau qui brille par son efficacité, « les loges de la colère » où les sonorités des paroles, très travaillées, glissent plaisamment jusqu’à nos oreilles. Et s’il fallait évoquer un troisième morceau, pourquoi pas « se fendre les joues », avec sa mandoline portugaise ?

Da Silva a écrit les chansons de « Décembre en été » en silonnant les routes de France, alors qu’il était représentant pour une multinationale du disque. Pour son deuxième opus, il a gardé cet esprit de musicien ambulant en composant entre deux concerts, lors de son immense tournée entre septembre 2005 et novembre 2006. Et c’est à son retour à Dinan qu’il a commencé à enregistrer ses maquettes qui ont donné lieu ensuite à « De beaux jours à venir ».

Même recette donc que « Décembre en été », Da Silva reste fidèle à sa méthode : maquettes avec voix et guitare. Puis ajout des instruments annexes et enfin, mixage. Une façon de produire de la musique qui sort des sentiers battus et qui avait largement fait ses preuves avec le premier album, et ses près de 100.000 copies vendus !


© Richard Dumas

Les douze nouvelles chansons se veulent populaires, proches de ceux qui se laissent bercer. La poésie des textes marque toujours, comme un signe de fabrique de l’artiste et l’amour reste le thème privilégié autour duquel s’organisent des morceaux tantôt légers, tantôt mélancoliques. Notons notamment « l’averse » (premier single), « au moment des amours » et « un après-midi à la plage » qu’il ne faut pas rater !

Discographie :

Décembre en été (2005) :

1 Les fêtes foraines
2 L’indécision
3 La traversée
4 Rien n’a vraiment changé
5 Se fendre les joues
6 La meilleure amie
7 Les loges de la colère
8 Haute mer / basse mer
9 Une éclaircie
10 La saison
11 Décembre en été
12 La chance

De beaux jours à venir (2007) :

1 Un après-midi à la plage
2 De là-haut
3 Tout va pour le mieux
4 L’averse
5 L’altitude des altitudes
6 Au moment des amours
7 Le retour du rose
8 L’arc-en-ciel
9 Tant que tu es loin
10 La muraille
11 L’instant
12 La fuite

Liens internet :

Site officiel :
http://www.totoutard.com/artistes/artistes.php?idartiste=71

Myspace :
http://www.myspace.com/dasilvaemmanuel

Tôt ou tard :
http://www.totoutard.com/

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.