Françoise Lefèvre, écrivaine tendre et rebelle

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. GLEIZES dit :

    après la lecture de « l’empereur,c’est moi » ;quelques mots pour vous dire mon bouleversement devant le récit de tant de souffrances pour HUGO;né une 2ème fois grâce à vous et bien-sûr lui-même.
    Que de larmes sur ces pages;mais qu’ Est-ce devant les ,vôtres?

    Je suis heureux de vous avoir tous rencontrés;merci.

    JEAN-PIERRE

  2. Honor dit :

    J’ai vu hier à la télévision un bel homme qui a dit être ex-autiste, émotion qd il a parlé du livre « le petit prince cannibale » sans préciser l’auteur, j’ai de suite pensé à vous et chercher confirmation sur internet. J’habite un village près du vôtre, vous ai laissé il y a qq années un dossier sur des petits trisomiques Excusez ce dérangement, j’ignorais le problème de votre fils J’ai lu tous vos livres et vous en remercie. Marie-Claude .

  3. Laurence Warot dit :

    Mon dieu, Françoise Lefèvre! D’après ce que je lis beaucoup de femmes se reconnaissent dans sa vie!
    Mais qui aurait pu être la mère courage du  » Petit prince cannibale »?!
    Je vous aime de tout mon cœur Françoise!

  4. de la paride dit :

    C’est une chose étrange, Madame, que de lire vos livres. C’est une musique de chambre, une invitation irrévérencieuse dans votre cercle intime, un murmure à l’oreille d’un lecteur séduit comme une jeune fille, habilement attiré dans votre songe. Il y a aussi une écriture involontairement ingénue, inachevée, hâtive, inculte, trop peu dénuée de vanité pour que l’on décide de lui offrir l’étage noble de notre bibliothèque.

  5. Brigitte Lapinte dit :

    Chère Françoise Lefèvre ,
    Depuis cette « Première habitude » qui m’a donné le goût des moments de bonheur volés aux jours de tempête je suis sous le charme si délicat de votre écriture . Vous lire a été pour moi comme si une main amie m’avait accompagnée sur le chemin de la vie pour le rendre plus doux et je vous en serai toujours infiniment reconnaissante .
    Bien à vous .
    Brigitte L

  6. Françoise Lefevre dit :

    Chère Elena Paetrow, si heureuse de te retrouver après un temps si long.
    J’ai longtemps cherché à te contacter sans succès. Ecris-moi.
    Je t’embrasse très fort.

  7. boutillon dit :

    Bonjour Mme Lefèvre,je vous lis depuis La 1ère habitude jusqu’à votre dernier ouvrage.J’aime votre écriture et devenue maman, j’ai proposé vos livres à ma fille, devenue mère à son tour,depuis.
    Tout ce préambule pour vous montrer mon admiration et loin de vouloir me monter intrusive,je voulais un moyen de vous le dire.
    Avez-vous une actualité littéraire ou d’autres projets artistiques?
    Bien cordialement à vous,
    une fidèle lectrice.

  8. jacline spire dit :

    à l’attention de Françoise Lefevre

    J’ai rencontré Huguette Klein de l’AFFDU hier;au hasard de la conversation,elle m’a parlé de vos talents d’écrivaine ;
    je dispose d’un manuscrit:voulez-vous le lire?

    Recevez mes compliments.
    Jacline sPire

  9. petsch dit :

    j’ ai lu le Petit Prince Cannibale,et j’ ai vu le reportage sur votre fils Julien-Hugo, ma fille a deux petits garçons, dont le premier qui a quatre ans est autiste,il va depuis un an dans une école en Belgique pour autistes  » L’ Arbre Vert « ,cela m’ a fait beaucoup de bien de lire votre livre,car cela est un combat de chaque jour que mène ma fille et je l’ admire beaucoup, en lisant votre livre je la voyais

  10. elena paetrow dit :

    Bonjour Françoise,

    Je suis contente que ton fils a bien réussi.

    Je l’ai vu hier a la télé.

    Ce serait sympa de reprendre contact.

    Bises

Laisser un commentaire