Curiosités

Aelle – Laisse aller les rivières

Il y a quelques semaines, un peu par hasard, j’ai découvert le site Internet d’Aelle et j’ai souhaité vous faire partager mon coup de coeur. Artiste multi-facettes, l’artiste Alsacienne a fait notamment une reprise « Fly me to the Moon » de Monsieur Sinatra d’une manière totalement différente, éclipsant le chanteur initial. J’aime son timbre de voix, sa fragilité allié à la force de ses textes.

Son univers riche et complexe est à découvrir… et pour vous le présenter, rien de mieux qu’une interview avec Aelle !

Photo de Cécile Baret

Photo de Cécile Baret

Pour les internautes qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter ?

Je suis Aelle, chanteuse compositeur-interprète mais aussi comédienne et metteur en scène de formation. Je dirige la Compagnie l’Indocile. Difficile de parler de soi. Nos réalisations parlent souvent mieux que nous ne le faisons. Découvrir les sites, mes morceaux et bien entendu venir en concert, c’est une merveilleuse façon de faire connaissance.

En quelques mots peux-tu définir ton univers musical ?

C’est toujours une question terrible pour moi parce que je crois que je sais très mal y répondre. Pour commencer, je fais de la chanson française mais pas que, puisque l’un des titre de l’album est en anglais et qu’un 2ème est mi-anglais, mi français. Certes, j’attache une grande importance à la qualité des textes et c’est aussi ce qui parle aux gens. Mais je ne veux surtout pas cantonner mon univers à de la chanson française plate où la musique ne serait qu’un second plan. Le folk fait partie de ma musique mais comme bien d’autres influences qui ont bercé mes oreilles. Mon père écoutait du rock des années 70 et ma mère du classique. Certains mots définiraient peut-être plus précisément ma musique ; poésie, émotion, sensualité, et caractère. On peut y entendre des envolées lyriques de violon comme un solide duo basse-batterie organique.

Photo de Cécile Baret

Photo de Cécile Baret

Ton dernier album s’appelle  » Laisse aller les rivières », quel est son style ? Son univers ?

L’univers s’est resserré comparé au premier album pour lequel je ne composais pas. J’ai délaissé les incursions électro ou trop rock pour me rapprocher d’un son plus chaud, avec plus de matière. Des cordes, du piano, des percussions organiques. Je l’ai rêvé comme d’un voyage sensible, élégant, poétique et les thèmes que je chante dans mes chansons sont traversés des rencontres marquantes que j’ai faites. L’une d’elle « Un matin rouge » traite de la thématique complexe du viol par exemple. J’y parle aussi de la reconstruction dans « Laisse aller les rivières » ou d’évènements forts qui impactant une vie pour toujours comme mettre au monde un enfant dans « dis dame », chanson sur la naissance. L’amour et présent et même la jalousie !

Tu as repris Fly Me To The Moon, pourquoi avoir choisi cette chanson ?

Elle fait partie de ces grands standards que tous nous connaissons et qui accompagnent nos vies. J’aimais naturellement cette chanson originale, mais je voulais en proposer une version complètement différente, ce qui est pour moi l’intérêt d’une reprise ; je ne fais d’ailleurs pas ou peu de reprises d’ordinaire. Ici, le côté swing du morceau initial est complètement oublié pour laisser place à une atmosphère vaporeuse et hypnotique, tout en sensualité je crois… Elle n’était pas prévue au départ sur le disque, mais la version si personnelle qu’on en a faite a tellement plu en live , que j’ai voulu la partager avec les gens sur disque.

Photo de Cécile Baret

Photo de Cécile Baret

Tu as de nombreux talents : chanteuse, comédienne … tu as une préférence pour un domaine ?

Pas du tout. Il m’est impossible de choisir l’un ou l’autre. Ca n’est pas très français de cumuler, parce que ça parait suspect ; « si elle fait plusieurs choses, c’est qu’elle fait mal celle-ci au dépend de celle-là et vis et versa. ». Mais ça fait partie de moi depuis toujours, j’ai toujours mêlé chant, théâtre etc…. Mon premier cachet professionnel par exemple était un rôle parlé et chanté à la fois, c’était prémonitoire. Même si Aelle est un projet avant tout musical (disque, concert), la comédienne ou la metteur en scène n’est jamais loin dans ce qui fait aussi ma marque de fabrique pourrait-on dire : la création d’un écrin visuel qui accompagne l’univers musical en live grâce aux décors, aux lumières etc. L’aisance scénique peut-être aussi. Tout ce qui peut constituer un enchantement supplémentaire à la musique pour que le public voyage avec les oreilles, les sens, mais aussi les yeux, et surtout le cœur.

Tu fais également partie de la Compagnie l’Indocile, tu peux nous en parler ?

La Compagnie L’Indocile est une compagnie professionnelle de théâtre qui propose des spectacles mêlant théâtre et musique dans la plupart de ses projets pour questionner l’humain dans sa plus intéressante complexité. J’ai créé cette compagnie en 2008 avec le spectacle « Cloue sur la porte une hirondelle » qui a reçu un accueil incroyable du public. On défend une volonté de diversifier la relation au public grâce à des spectacles aussi bien dans les grands théâtres en France, qu’avec des petites formes qui peuvent passer partout et rencontrer le plus de monde possible. Les thématiques des spectacles sont variées ; les femmes, la gourmandise, mais aussi des lutes chères à mon cœur comme la déportation ou la résistance. Le but premier de ce métier que ce soit en musique ou en théâtre est de venir « chatouiller » . Alors, soyons indociles pour ça !

Ton actualité musicale ? Tu travail sur un nouvel album ?

Exactement. « Laisse aller les rivières » est une étape vers l’album, puisque c’est un 6 titres. D’autres morceaux existent déjà et sont joués en live. Je travaille à l’écriture de nouveaux titres et un nouvel album paraîtra en 2014.

Actuellement, nous sommes surtout en tournée avec le nouveau concert accompagnant la sortie de « Laisse aller les rivières ». A la moitié en fait de cette tournée 2013. La scène, c’est la sève de tout !

1098007_10151772372047485_1102315519_n

Tu vis en Alsace mais est ce que l’on pourra te voir sur scène ailleurs que dans l’Est ?

Oui, nous retournerons à Paris notamment et la tournée nationale se met actuellement en place. Toutes les dates seront mises sur le site.

 

Avant de terminer cet article, voici un « concentré d’Aelle en live

 

Si vous souhaitez plus d’infos sur Aëlle : direction son site Internet mais aussi son Facebook 

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Lasek Céline
    11 décembre 2013 at 13:44

    Je découvre petit à petit cet univers depuis peu. Douceur, humour, sincérité, force et folie partagés par une belle équipe. Etrange sensation de bien-être après chaque concert, chaque spectacle… A consommer sans modération

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.