Hunted

 Après de célèbres séries portant sur les séries d’espionnage, Cinemax (petite sœur d’HBO) s’est associée avec la BBC pour offrir aux téléspectateurs une nouvelle production anglo-américaine de qualité Hunted.

Samantha Hunted (Melissa Georges) est un agent travaillant pour Byzantium, une agence chargée de s’occuper des affaires et des exigences de ses clients, qu’importent les sacrifices et l’intérêt de la nation. Byzantium exécute les ordres et empoche les sommes astronomiques versées par des hommes d’affaires peu scrupuleux et prêt à tout pour conclure des marchés juteux.

hunted600Lors d’une mission à Tanger, la jeune femme échappe de peu à une tentative d’assassinat. Blessée à l’estomac, elle parvient à s’enfuir et se réfugie en convalescence dans son Ecosse natale, persuadée comme cette tentative de meurtre a été orchestrée par l’un de ses collègues. Surentraînée, elle revient à Londres bien déterminée à récupérer son emploi mais surtout à découvrir qui a pu vouloir sa tête.

Hunted débute comme toute bonne série d’espionnage : de l’action, du sang, des meurtres et des tours de passe-passe sous le soleil marocain qui contraste rapidement avec la grisaille de l’Angleterre. Une ambiance plombante de paranoïa et de complot s’instaure peu à peu dans l’agence, qui la pensait morte, qu’elle soupçonne de vouloir sa mort. La tension augmente encore d’un cran lorsqu’elle infiltre la maison d’un milliardaire pour contrecarrer un contrat au Pakistan.

Clairement, Hunted ne fait pas dans la dentelle pour certaines scènes de corps à corps que l’on peine à trouver crédibles entre quelques clichés et des facilités scénaristiques dans l’histoire. Mais on se prend rapidement à l’histoire de cette jeune femme qui cherche la vérité sur son passé et son histoire. La série épargne les dialogues inutiles et joue davantage sur les regards et les non-dits pour alimenter la paranoïa. Une mention spéciale pour l’aspect « tuerie » qui change des productions américaines (Alias ou Covert Affairs) : dans Hunted, on n’hésite pas à tuer son prochain et les vies ne sont que des barrières sur le chemin pour accéder au but ultime. Ce « réalisme » assombrit l’histoire mais lui donne aussi son caractère d’urgence puisque chacun peut mourir d’un moment à l’autre.

Réalisée sur un format de 60 minutes en huit épisodes, Hunted n’a pas été reconduite par la BBC – faute d’audience satisfaisante – malgré des avis critiques plutôt favorables. Néanmoins, les bruits courent que Cinemax chercherait un autre financeur pour continuer la série avec toujours Melissa George dans le rôle de l’héroïne principale. En attendant d’avoir peut-être le plaisir de retrouver l’équipe de Hunted sur nos écrans, plongez dans cet univers sombre emplit de magouille pour un instant, vous ne serez pas déçu du voyage.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Déjà visionnnée et j’avais beaucoup aimé. J’espère qu’une saison 2 va finalement être signée! D’après ce que j’avais pu lire, il parait que c’est une série très couteuse et que la saison 2 devait se passer à Berlin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.