5 minutes pour enrichir son vocabulaire mode

Mocassins ou slippers ?

Dans notre lancée de la semaine passée, restons dans l’inspiration des chaussures et étudions ensemble aujourd’hui les nuances entres les slippers (modèle phare de la saison, je ne le répèterais jamais assez) et les mocassins (un basic reconduit sans fin car so Paris 16ème et nous, on aime bien).

Slippers : le croisement parfait entre la ballerine et son acolyte le mocassin (lire ci-après), il s’agit d’une chaussure fine, épousant parfaitement le pied, ne laissant même pas apparaitre la naissance des doigts de pieds. Il y a une découpe sur les deux côtés du bout de la chaussure, laissant ainsi une sorte de languette se frayer un chemin sur le coup-de-pied. Les plus connus sont les modèles cloutés ou vernis, mais il en existe à paillettes, léopards mais aussi camouflages par exemple.
Mocassins : la chaussure piquée aux mamies, qu’on trouvait si ringarde mais qu’on a rendue si intemporelle. Il s’agit d’une chaussure plate avec une petite talonnette, la plupart du temps réalisée en cuir, elle est reconnaissable parmi ses consœurs grâce à son plastron mais également grâce au petit gland qui trône souvent sur le bout.

L’une comme l’autre, ces chaussures sont la solution féminine et moderne pour les femmes qui ne parviennent pas à apprivoiser les talons. Elles s’accordent avec tout et peuvent même être de rigueur en soirée ! Un petit coup d’œil aux photos suivantes pour retenir qui est qui.

De haut en bas, puis de gauche à droite :

– Mocassins talon haut, 79.99 €, Texto
– Mocassins Laureana, 47.99€, La halle aux chaussures
– Slippers Very glitter, 59.90€, San Marina
– Slippers à clous, 39.99€, Texto

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Marion
    6 mars 2014 at 19:53

    Perso,j’ai 13 ans et acheté des Slippers,je pense que sa va être « Les Ballerines » de ce printemps 2014

  • Reply
    Ed
    31 janvier 2013 at 8:27

    D’après mon dictionnnaire, le mocassin a plutôt été piqué aux indiens qu’aux mamies, d’où l’absence caractéristique de talon.
    Quant au slipper, ce n’est, ni plus ni moins, que la version anglaise de notre pantoufle.
    Ceci dit, vos « petits arrangements avec l’histoire de la chaussure » :D ne m’empêchent pas d’apprécier ce blog que je viens de découvrir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.