Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

Être geek

Un geek n’a pas besoin d’électricité, il a son Pikachu. C’est sur cette blague vue à l’instant sur Twitter que j’ai décidé d’ouvrir cet article 2.0. Employé à toutes les sauces, « être geek », c’est devenu aussi tendance que le « color block » ou les mauvais effets vintages sur les photos numériques. « Moi je suis trop une geek ! ». Que celui ou celle qui n’a jamais entendu cette phrase me jette le premier flux rss. Et pourtant…

être geek

A la base, la culture geek, c’était une communauté un peu à part de passionnés d’informatique et de science-fiction – entre autres – qui s’entretiennent dans un langage mystérieux. Et oui, le monde du geek ne se résume pas à internet. Jeux de rôle, figurines, pr0n, comics, Star Wars, mangas, Super Mario, heroic fantasy, séries télé, 4chan, demotivational posters, cosplay, programmation, lolcats, zombies… la liste est encore longue. Un vrai geek est un passionné qui maîtrise totalement son univers. Et pourtant, aujourd’hui, lorsqu’on évoque un « geek », il nous vient immédiatement à l’esprit l’image d’un ado moche, no-life, puceau, avec autant de boutons sur la figure que notre vieille TI-89, et qui partage sa vie entre ses deux amours : la xbox et l’ordi. Le geek est forcément célibataire, joue en ligne, hante IRC, sait quel temps il fait dehors sans ouvrir les volets, comprend les jeux de mots tels que « mouchware » et « aspégeek », sort de chez lui uniquement pour le jour de LAN, et la dernière fois qu’il a vu le soleil, c’était sur une pop-up du Club Med. Ce spécimen est une véritable mine d’or à blagues douteuses (cf Pikachu), il sait prononcer « Meuporg », et il comprend tout ce que raconte Sheldon dans « The Big Bang Theory ». Pas très flatteur mais plutôt efficace.

En partant de ce constat, j’aimerais que l’on m’explique pourquoi beaucoup de personnes s’auto-proclament « geek » juste parce qu’ils ont un ipod et qu’ils lisent bashfr.org (j’ai été tentée de mettre « bash.org » mais ces gens-là ne comprennent même pas l’anglais). Non ma chérie, ce n’est pas parce que tu sais ouvrir msn, que tu dis « LOL » à voix haute et que tu changes de téléphone tous les deux mois que tu es « geek ». Et toi mon petit cœur, tu peux passer ta semaine entière sur WoW et te faire des soins de la peau sous Photoshop, ça ne fera pas de toi un « geek » non plus. Pourquoi est-ce si tendance de se qualifier de « geek » ? Pourquoi est-ce que, sous prétexte que tu as un ordinateur et que tu passes ta vie sur Facebook, tu veuilles absolument rentrer dans cette case ? Pourquoi te libeller « geekette » juste parce que tu as réussi à attraper un geek dans tes filets ? Pourquoi as-tu ouvert un skyblog sur lequel tu copies/colles les blagues du genre « Ceux qui trouvent qu’installer Linux est compliqué n’ont pas essayé de sortir avec une fille. » ? Pourquoi organises-tu des rencontres entre détentrices de DS rose bonbon ? Etre geek, ça se mérite, comme diraient certains.

Malheureusement, il existe des choses qui n’aident vraiment pas.


geekdom par meuhsli

Lio qui présente une émission « geek », c’est un peu comme du ketchup sur un gâteau au chocolat, on se demande ce que ça fait là. Et non Lio, « le geek, c’est chic », ça ne veut rien dire.

Ah, on me murmure dans l’oreillette que les frères Bogdanov se mettent à la musique. Quand je vous dis que le monde va mal.

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    Shakrina
    14 juin 2012 at 18:53

    Et pardon pour les fautes.

  • Reply
    Shakrina
    14 juin 2012 at 18:52

    Non mais faut pas chercher. Moi aussi ça ça me donne envie de baffer quand on me traite de geek, je suis pas un geek, juste un no-life, rien à voir. Enfin bref. Je voulais juste dire les frêre Bogdanov qui font de la chansson ç apeut pas être pire que le générique de cette émission. S’il n’y avait pas eu Lio, j’aurais cru à une blague. Epique ! Je me demande lequel des trois se suicidera en premier.

  • Reply
    BOUX
    23 février 2012 at 21:03

    Salut à tous,
    J’ai vu un commentaire disant geek=nerd=nolife. Mais c’est totalement faux, il y a une grande diffèrence entre les trois. Un geek est une personne pasionne par l’informatique, les jeux en ligne, de fantaisy. Il a aussi une vie social comparer au deux autres. Un nerd est une personne solitaire, pasionné d’informatique, de science et de mathématique. Un nolife est tout simplement une personne qui passe sa vie sur l’ordi. Donc geek, nolife et nerd c’est totalement différent.

  • Reply
    wilnock
    1 septembre 2011 at 6:54

    En meme temps, avec « the big bang theory » le geek est ultra-mainstream, et franchement degoutant.
    F7U12

  • Reply
    Fanny
    7 avril 2011 at 21:24

    Je suis une geekette car j’ai un écran scotché devant les yeux depuis que je suis môme, j’ai commencé à gamer avec un Amstrad à 6 ans et même que j’ai une DS rose :D Je suis un petit level mais je suis tout de même (j’ai travaillé chez Micromania aussi ^^)

  • Reply
    Daria McKormick
    7 avril 2011 at 14:20

    Enfin quelqu’un qui y voit clair !! Merci pour cet article magnifique ! C’est exactement ça !
    Je ne m’autoproclame pas geek parce que je ne le mérite pas et les gens ne comprennent pas quand je le dis O_O !
    Être geek ça se mérite. Exactly.

  • Reply
    Caroline
    6 avril 2011 at 12:53

    J’ai pas voulu inclure les nerds là dedans, y’a déjà tellement de définitions différentes, mais c’est vrai que ce qu’on appelle « geek » aujourd’hui c’est les nerds, no life, looser, etc… en fait ^^

  • Reply
    muttine
    6 avril 2011 at 12:21

    J’ignorais que « geek » c’était tendance ! Et les nerds dans tout ça, on les place où ? Ce sera pas ceux-là que l’on qualifie en fait de geek ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.