Expositions

Judith Godreche ou l’éternelle potiche

Chère Judith,

Je t’ai croisée il y a peu dans une salle obscure dans le léger Holidays qui a le mérite d’occuper la tête pendant 1h30. Comme à ton habitude, tu campes un personnage navigant entre candeur et niaiserie avec une pointe de frigidité. Et ce comme dans la quasi totalité de tes films. Alors, je me demande : es-tu une bonne actrice piégée dans ton personnage ou te contentes-tu d’incarner des avatars de ta propre personne ?

C’est agaçant, très agaçant de toujours croiser cette Blonde à la voix trainante et l’intelligence souvent très relative à travers les films français. Un peu comme une cousine qu’on croiserait chaque année aux fêtes de Noël et dont on aurait plus ou moins oublié l’existence. Parce qu’elle est gentille, la cousine, mais elle varie pas d’un iota. Toujours la même tête, les mêmes histoires, la même langueur. Tu vois, Judith, le prends pas mal mais je te rêve en couleurs. Un rôle trash où tu mettrais enfin tes tripes sur la table, que tu montrerais que tu n’es pas simplement une blonde éthérée et un peu cruche mais que t’en as dans le bide.

Oh, tu me diras que mon avis, tu t’en fous, que tu as ta carrière et que t’as même fait des bisous à Leonardo di Caprio alors hein… Tu vas aussi me parler de tes 3 nominations au César (même que Vanessa Paradis, dans un grand élan d’illettrisme, t’en avait attribué un. D’ailleurs, pour le coup, tu l’as pas raté la Vanessa après. Tu vois que quand tu veux, tu peux être sacrément piquante), de ton livre, salué par la critique. Oui, pour ceux qui ne le savent pas, Judith a écrit un livre qui s’appelle Point de côté. Non, je l’ai pas lu. Donc je reprends. Judith, tu as quand même un parcours, tu ne me sembles pas si creuse que tes personnages mais je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi. Oh oui, pourquoi ? Toi-même, t’as pas envie d’un peu de changement, de montrer ce que tu vaux ? Parce que moi, je doute, je ne sais pas, je te vois toujours pareille.

Est-ce ta maternité qui t’empêche de faire preuve d’audace ? A force de n’épouser que des humoristes, tu as oublié toute l’étendue des possibilités, te cantonnant à des comédies sentant souvent bon le navet ? Peut-être as-tu juste envie de gagner quelques sous sans trop te fatiguer ? Je peux comprendre, hein, y a des jours où moi aussi, je suis contente de gagner mon salaire sans trop me fouler le poignet. Même si on ne peut pas trop comparer mon salaire au tien mais bon… Mais quand même, ça me perturbe de te voir TOUJOURS identique, le film que je regarde perd d’ailleurs légèrement de l’intérêt et de son individualité. Au bout d’un moment, j’ai l’impression que le film dans lequel tu joues est comme une sorte d’opus supplémentaire à ta vie, un peu un « Judith en Espagne », « Judith découvre les UV », « Judith est en vacances dans le Lot », « Judith couche avec le roi ». Enfin, je dis ça mais j’exagère un peu : dans pas mal de films, tu es le second rôle donc on ne peut pas dire que le film tourne autour de ton expérience d’une chose ou la découverte d’un lieu.

Tu vas me dire que les acteurs sont souvent cantonnés à des rôles type, que Funès faisait du Funès, que Meg Ryan soupire dans toutes les comédies romantiques, Sharon Stone prouve qu’elle est plus chaude qu’une bouillote… Oui, c’est vrai, c’est pas pour autant que c’est une bonne chose. Y a plein de gens qui restent assis sur les strapontins du métro aux heures de pointe aussi alors bon… Mais du coup, moi, je ne sais pas. Sont-ce de bons acteurs ? Jouent-ils bien la comédie ? Le rôle d’un acteur n’est-il pas, justement, de se glisser dans un personnage, de faire oublier son soi premier pour devenir l’autre ? Je sais pas moi, quand je regarde Benjamin Button, j’ai pas pensé à Entretien avec un vampire, par exemple.

Alors fais-moi plaisir, en 2011, bouge-toi les fesses et joue-moi autre chose que l’éternelle cruchasse. Et un rôle de prostituée, ça compte pas, toutes les actrices françaises le font, bonjour l’ennui.

Bien à toi

Pink Lady

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Babou
    3 août 2012 at 22:41

    Tout à fait! Je plussoie. Ceci dit, elle semble être plus audacieuse dans sa voie privée (s’installer avec son compagnon à 16 ans, c’est déjà pas mal).
    Un jour peut-être se dévoilera-t-elle?

  • Reply
    kattryn
    27 mars 2011 at 1:01

    Certes , ce n’est pas une comédienne que j’apprécie.Quant à son roman que j’avais lu à sa parution , je suis tombée de haut devant tant de platitude , tant de …vide.
    le pire , c’est que je ne savais même pas très bien qui elle était , à l’époque.

  • Reply
    Lilith
    21 décembre 2010 at 23:19

    Nous sommes parfaitement d’accord!

  • Reply
    Cam
    20 décembre 2010 at 20:27

    Tout à fait d’accord ! Je l’ai toujours aussi trouvée très cruche cette Judith Godrèche. Dans le paysage du cinéma français elle passe vraiment inaperçue, elle est limite transparente ! Non. Elle est pas limite transparente, elle EST transparente, point final ! Sans méchanceté aucune, c’est juste un constat, je trouve qu’en tant qu’actrice, elle ne sert sert à rien ! Elle n’a aucun charisme, aucune saveur, elle ne pétille pas, elle est juste bonne à jouer la potiche de service.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.