Expositions

Le cerveau est un petit monde, à la Maison Vide

« Le cerveau est un petit monde »… C’est ainsi que William Boujon et Julien Benayoun ont intitulé leur dernière installation. Forcément, ça nous flatte un peu, nous qui essayons à longueur d’année de sauver les cerveaux. Ca voudrait dire qu’en quelque sorte, on sauve le monde.

Trèves de considérations à la Chuck Norris, voyons ce que les deux artistes ont à nous raconter. Tout d’abord présentons-les. Le duo est connu sous le label Bold Design, à mi-chemin entre l’art et le design. Le Cerveau est un petit monde se situe clairement dans la première catégorie, rubrique installations. Mais leur culte du design transparaît dans l’esthétisme de cette allégorie cérébrale.

Bold Design a investi la Maison Vide, située à Crugny, en pleine campagne champenoise. On s’y perd un peu pour y aller, peu habitués que nous sommes à emprunter le chemin des écoliers pour nous rendre à un vernissage. La maîtresse de maison (vide) s’appelle Anne-Sophie Velly. Elle a eu pour volonté d’amener l’art dans un lieu où il n’avait pas droit de cité. Issus de la même école (l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Reims) qu’Anne-Sophie, William et Julien ont tout naturellement trouvé leurs quartiers à Crugny.

Le Cerveau est un petit monde reproduit le cerveau à l’échelle d’une maison. Vu comme ça, on s’attend à un découpage phrénologique (la phrénologie était une théorie de Franz Joseph Gall, aujourd’hui dépassée, selon laquelle chaque zone du cerveau correspond à un usage bien particulier) des pièces de la maison vide. La métaphore est en réalité un peu plus subtile.

En effet, le découpage est plus philosophique que fonctionnel. Les cinq pièces correspondent à autant de capacités et de notions inhérentes au cerveau : l’idée, le temps, la perception, le secret et la folie douce.

A la montée de l’escalier, le mot brainstorming ne semble jamais avoir aussi bien porté son nom. Les murs noirs recouverts de mots en lettres blanches ressemblent à un tableau après la séance de « tempête de cerveau », promise par le blog de la maison vide. C’est de ce genre d’exercice que partent les créatifs en entreprise. Tout naturellement, c’est ainsi que l’idée est représentée.

Notion importante s’il en est dans notre société, le temps est ici représenté par le biais des diverses périodes de la vie. Cinq chaises garnies de fils de nylon symbolisent les âges. Avec subtilité, des messages glissés dans le garnissage se lisent en écartant les fils du doigt. Avec humour, ils arborent une liste de marques typique de chaque personnage représenté par la chaise à laquelle ils correspondent.

Et puis il y a le secret… Bien caché au coin du cerveau, il est ici symbolisé par un tapis de clous, un chemin difficile d’accès. Il y a aussi la folie douce, mettant un aquarium au plafond comme un défi à la pesanteur. Ou la perception, jouant de miroirs et sons divers pour troubler le visiteur.

Il est rare que des installations mêlent esthétisme, humour et signifiant avec autant de bonheur. Cela vaut bien un petit détour dans la campagne.

Maison Vide
1, rue Mannot
51170 Crugny

Le site de bold design

Le cerveau est un petit monde, du 16 octobre au 14 novembre 2010.

Ne manquez pas notre galerie FlickR de l’expo

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.