Expositions

Nature Capitale

Est-ce vraiment une expo ? La question revient à chaque nouvelle installation de ce genre. Quoi qu’il en soit, Nature Capitale s’est révélé un événement populaire, comme c’est souvent le cas lorsque l’espace quotidien est transformé de manière radicale par l’imagination d’un artiste, en l’occurrence Gad Weil.

Est-ce une expo ? Oui dans le sens où on y découvrait toutes sortes d’espèces végétales. Non, dans le sens où l’événement (les Champs-Elysées recouverts de verdure) primait sur son contenu.

Est-ce une œuvre in situ ? Oui, dans le sens où elle modifie en se l’appropriant l’espace qui lui est donné. Non, dans le sens où elle était subdivisée en sous-parties, chacune elle-même divisible et proposée à la vente.

Est-ce une foire ? Oui, dans le sens où tout était à vendre, dans le sens où c’était un rendez-vous populaire. Non, dans le sens où la vente finale pouvait être interprétée comme une chasse au gaspi.

Au-delà de son aspect spectaculaire, Nature Capitale remettait donc sur le tapis l’éternelle question de la mise en scène de l’art et du lieu d’exposition. Reste à chacun de juger si on la rapproche plus des célèbres colonnes de Buren du Palais Royal ou de la Foire de Paris.

Ne manquez pas notre galerie FlickR

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.