Actualités

Need an Up2date? U2 – No Line On The Horizon

Quatre années et quelques mois d’attente après How To Dismantle An Atomic Bomb, U2 sort un nouvel album annoncé d’emblée par ses géniteurs comme le meilleur jamais conçu. Donner du sens à ces mots est pourtant bien difficile. Cela reviendrait à laisser derrière No Line On The Horizon une passion créatrice sans faille et 30 ans d’expérience dont le secret de la durabilité a surtout résidé dans le partage équitable entre les membres du groupe des parts et de la marque (combien de grands groupes se sont déchirés pour l’argent ?!)

Justement, la marque. Le groupe arbore un nouveau logo tout en hauteur dont le centre écarte tout horizon pour ne montrer que ce qu’il y a au dessus et en dessous : U2, entre paradis et infini de l’océan. Un brin avant-gardiste ce logo est là pour alimenter le débat sur cet album qui, depuis plus d’un an, a fait couler beaucoup d’encre entre vol de maquette, espionnages des déplacement du groupe à Fez, Nice, New York, Dublin et Londres et enregistrements pirates de la musique tournant dans la Villa de Bono à Eze sur mer.

Pourtant, rien n’a vraiment filtré jusqu’au mois de janvier. Le buzz est monté et le groupe a abattu sa première carte par le single Get On Your Boots dont tout le monde pensait qu’il donnerait l’intonation de l’album. Que nenni! Tout est beaucoup plus complexe avec U2.

Voilà justement le mot qui qualifierait cet album : complexe. D’un part parce que pour les nouveaux entrants dans le monde de U2 auront du mal à s’y retrouver et à donner un vrai style au groupe. D’autre part parce que les habitués auront du mal à identifier les unités de lieu et de temps, de sorte qu’ils seront perdus quelque part entre 1990 et 2000 à essayer de trouver le pont entre aujourd’hui et hier.

Nous y voici, perdu dans l’infini de U2, No Line On The Horizon, un album, onze chansons et une ouverture pour nous dire que nos repères ne sont pas ceux auxquels il faudrait se fier ; c’est le sentiment que donne l’album dans sa globalité. La voix de Bono reste fidèle à elle-même mais est servie par une rythmique sans faille et un style jamais vraiment égalé. La guitare de The Edge est encore une fois exceptionnelle et la batterie de Larry Mullen Jr associée à la basse d’Adam Clayton soutient le tout à merveille.

Décousu au premier abord, totalement dans la lignée du passé aux écoutes suivantes, l’auditeur sera surpris par cette maîtrise musicale et par le sentiment d’écouter des extensions de précédents albums. C’est bien là la complexité et la force de l’album donnant à son destinataire des rappels et des références passées mises à jour. Sur ce terrain, il faut être amateur du U2 des années 90 pour comprendre. Cet album est un peu toutes ces belles années à la fois :

  • Le passage du Joshua Tree à Achtung Baby, une claque.
  • La continuité de la transformation vers Zooropa, une vraie nouvelle expérience.
  • Poussée encore plus loin avec Passangers: original soundtracks 1.
  • L’évolution vers Pop, le star-system, le gigantisme et une rythmique nouvelle.
  • Le retour aux sources avec All That You Can’t Leave Behind, une atmosphère de proximité

Il n’est pas lieu d’écrire ici quelles sont les meilleures chansons de l’album. Toutes reflètent à leur façon une expérience propre et riche de sens. Sans avancer le « chacun ses goûts », il faudra retenir No Line On The Horizon et I’ll Go Crazy If I Don’t Go Crazy Tonight. Mais rien n’est fermé, U2 peut aussi vous accompagner sur le chemin avec Magnificent, Unknown Caller, Stand Up Comedy ou Breathe. Peu d’albums peuvent se targuer d’avoir autant de tubes.

En définitive, cet opus reste inévitablement un bon album ; le meilleur du groupe, sans exagérer, il est permis d’en douter. No Line On The Horizon est à considérer comme un très bon update de ce que sait le mieux faire U2 ; gimmick, du rythme soutenu qui vous accroche et l’envie de découvrir ou réécouter ce qu’il se passait avant.

S’il vous prend l’idée d’aller plus loin avec U2 commencez par The Best Of 1990-2000 + B-sides qui vous fera découvrir Beautiful Day, One, Gone, Summer Rain, Staring At The Sun entre autres. Et n’oubliez pas de réserver bientôt vos places pour la venue du groupe au Stade de France et à Nice cet été (la rumeur parle du 10 juillet pour le Stade de France et quelques jours après pour Nice).

Site officiel : www.U2.com
Site non-officiel français : www.u2achtung.com

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.