CD

Miky Green – Oh


Micky Green, on aime bien. Il est vrai que son premier album interpelle. La musique de cette grande fille à la beauté étrange et à la blondeur surnaturelle est en effet bien différente de ce qu’on peut entendre par ailleurs. Beaucoup d’acoustique, des doigts qui claquent, des chœurs doux… Une ambiance particulière et tranquille, qui n’a pourtant rien à voir avec ce que peuvent faire Norah Jones, Shivaree ou encore Katie Melua. Quatorze ritournelles (ou plutôt treize et demi, vu que la dernière est plutôt une conclusion) composent cet album dépaysant. Une voix tantôt grave tantôt plus aigue, jamais en force et parfois envoûtante. Son « Golly what a wally I was » au début de Shoulda me flanque le frisson. On attend la suite avec impatience.

A écouter : « Some Sun » – « Did it » – « Nothing to prove »

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.