Tous nos articles pour Portraits

Maria McKee

maria mckee1

Quelle est pour vous la meilleure bande originale de film ? « Take My Breathe Away », le célébrissime tube de Berlin indissociable du film Top Gun ? « Calling You » magistralement interprété par la chanteuse de gospel, Jevetta Steele pour les besoins de Bagdad Café? Et pourquoi pas le « Show Me Heaven » de Maria McKee, choisi pour illustrer le thème musical de Jours de Tonnerre ? Un nouveau blockbuster de plus pour Tom Cruise en ce début des années 90 mais surtout un hit qui scellera le destin de la jeune chanteuse et compositrice américaine. On l’avait connue jusqu’ici comme la chanteuse de Lone Justice, feu groupe de cowpunk ou country punk, il faudra désormais miser sur elle au singulier et regarder du côté de sa carrière solo.

Les Saintes Françaises

soubirous

Je vous demande un instant de silence et de recueillement pour cet article qui rend hommage à quelques saintes et mystiques qui ont vu et entendu les fameuses voies, celles qui sont impénétrables…Ce sont les dignes héritières de notre Sainte Jeanne d’Arc que je vous présente aujourd’hui.

Rigoberta Menchù Tum

menchu

Aujourd’hui je vous emmène en Amérique du Sud, et plus précisément au Guatemala, où nous nous pencherons sur l’incroyable destin de la plus jeune prix Nobel de la paix  de l’histoire, Rigoberta Menchù Tum. Cette femme est devenue en quelques années l’emblème de la lutte pour les indiens Mayas opprimés dans son pays, le symbole de la lutte pour les droits de l’homme et notamment ceux des amérindiens, ceux-là même dont le massacre nous a à peine effleuré l’oreille. Par sa force de caractère, son opiniâtreté et sa volonté sans faille, elle alertera la communauté internationale sur le sort de ses frères victimes d’atroces injustices et en aidera plus d’un.

Sandy Denny

sandy denny 1

Comme chanteuses folk, on pourrait citer Tracy Chapman, Cat Power, Sheryl Crow, Suzanne Vega, Tori Amos et avant elles, Joan Baez. Certes des grands noms mais tous américains. Or, si le nouveau continent a considérablement contribué à l’essor du mouvement, il n’en a pas la seule exclusivité : de l’autre côté de la Manche, chez nos cousins britanniques, une artiste en est considérée comme la mère fondatrice. Son nom ? Sandy Denny. A notre tour de vous conter la fugace existence de cette légende disparue dans la pleine fleur de l’âge, le 21 avril 1978.

Bonnie Raitt

bonnie raitt 1

« Toute la musique que j’aime / Elle vient de là, elle vient du blues » : une personne unanimement d’accord avec notre Johnny national, c’est Bonnie Raitt ! Si son nom force le respect chez une poignée de connaisseurs, il frôle la légende outre-atlantique. Et pour cause, l’auteure-compositrice-interprète, au slide hors pair (ndlr : pour ceux qui ne connaîtraient pas, une technique de jeu blues pour guitare), est un monument du blues américain. Le blues, elle le chante autant qu’elle l’aime, d’un amour inconditionnel certes, mais qui ne l’a pas empêché en plus de 40 ans de carrière, de le marier à la country, folk et rock bien sûr… Parce que les mots ne sont jamais les mêmes, pour exprimer ce qu’est le blues.

Angela Davis

angela davis1

Angela Davis, La Panthère noire…

«La place d’une femme est dans la lutte».

Justine Frischmann

Justine Frischmann 4

Justine qui ? Justine Frischmann pardi, l’ex-copine de Damon Albarn, charismatique leader de Blur, mais aussi et surtout la figure d’Elastica, ce groupe majoritairement féminin qui a permis à la britpop de traverser l’Océan Atlantique, côté Etats-Unis. Séquence flashback vers une époque où la réponse au grunge américain s’est traduit chez les cousins britanniques en une résistance musicale organisée et où la guerre faisait rage entre deux groupes rivaux : Oasis et Blur comme de leur temps, les Rolling Stones versus les Beatles ! Ok, on vient à peine d’entamer 2012 mais ce début d’année n’est-elle pas la meilleure des occasions pour dresser le bilan de celles passées ?

Linda Ronstadt

linda ronstadt 1

Ce qui attire l’oeil chez Linda Ronstadt, ce sont ses grands yeux malicieux. A bien y regarder d’ailleurs, on lui trouverait volontiers un faux air à Carrie Fisher, la mythique Princesse Leïa dans Star War de George Lucas. D’autant plus troublant quand on sait que Mlle Ronstadt a partagé un temps la vie du créateur de la saga cinématographique… Mais il serait trompeur de croire que cette auteure-compositrice-interprète immensément populaire chez nos compatriotes américains ait pu se cantonner à la seule gloire d’être une « ex de » : reconnue comme l’une des chanteuses les plus polyvalentes et accomplies aux Etats-Unis, celle-ci a enchaînée les récompenses les plus courues en près de 46 ans de carrière. Récit d’une fantastique épopée musicale !

Emmylou Harris

emmylou harris 4

Elle commence par la folk mais c’est vers la country rock qu’elle bifurquera, réconciliant deux genres qui avaient jusqu’à l’orée des années 70 bien du mal à cohabiter… Curieuse destinée  que celle de Emmylou Harris, indissociable de celle de son mentor, Gram Parsons, la légende trop tôt disparue de la musique country folk. Si cette grande dame de la musique américaine se fait connaître en reprenant les chansons de son ex partenaire tout comme celles d’autres talentueux artistes qui l’ont précédé, celle-ci produira, les années passant et les fantômes exorcisés, son propre répertoire riche d’expérimentations et de fructueuses collaborations.  Plein phare sur une auteure-compositrice-interprète à la croisée des genres !

A propos de Save My Brain - Mentions légales - Contactez-nous