Tous les articles de Christine Gobinet

Siouxsie Sioux

siouxsie sioux 1

20 septembre 1976. Siouxsie Sioux monte sur la scène du 100 Club Punk Festival, organisé par Malcolm McLaren et déjà s’annonce pour elle une carrière tout aussi flamboyante que ses idoles les Sex Pistols. 20 minutes, soit le temps de sa prestation, suffiront pour changer à tout jamais la face du rock, asseyant à tout jamais la place de frontwoman et popularisant comme une trainée de poudre le punk rock à travers le Royaume-Uni. Multipliant les provocations pour mieux en renverser les codes, la première artiste gothique s’est fait une place de choix dans l’histoire de la Musique, troquant sa place de groupie du Bromley Contingent pour celle de leader de son propre groupe, The Banshees (1976-1996), où Sid Vicious et Robert Smith se sont illustrés, sans oublier l’aventure Creatures (1981-2004) avant de sauter le pas de la carrière solo en 2007 avec l’album Mantaray. De Tricky à TV on The Radio, en passant par The Smiths, les Red Hot, U2, Radiohead, Shirley Manson, Beth Ditto, Santigold, nombreux sont les artistes à se réclamer de l’héritage Siouxsie. Chronique d’un monument du rock.

Florence and the Machine

Florence and the machine 1

Rencontre prolifique entre la chanteuse Florence Welch, d’une part, et la formation de musiciens The Machine ! Florence and the Machine (ndlr : également stylisé en  Florence + The Machine) est un groupe à nulle autre pareille. Joyeux mélange de pop et de rock indé, d’art rock et de soul relevé à la sauce baroque pop, vous avez peut-être déjà succombé à l’incontournable  « Kiss With a Fist », le single de leur découverte en 2008, fer de lance de leur premier opus Lungs sorti l’année suivante, bientôt suivi d’un deuxième, Ceremonials (2011), ou plus dernièrement encore du live MTV Presents Unplugged: Florence + The Machine (2012). Un univers musical épique, intense et hétéroclite dont on ne peut rapidement plus se passer une fois qu’on y a goûté !

Bat For Lashes

bat for lashes 1

Derrière ce mystérieux nom de scène, une artiste accomplie. Véritable icône dans son pays natal, l’Angleterre, Bat for Lashes n’en est pas moins connue du public international pour ses compositions oniriques mêlant harmonieusement la pop indé, la folkotronique, la dream , baroque et synthpop, matérialisées en son titre le plus connu « Daniel ». Déjà trois albums à l’actif de cette auteure-compositrice-interprète multi-instrumentiste, dont le petit dernier The Haunted Man s’annonce d’ores et déjà comme la sensation de la fin d’année 2012. Que ce soit sa participation avec son compatriote américain, Beck, sur « Let’s Get Lost » pour la bande son de l’avant-dernier volet de la saga Twilight : Eclipse, ou en revisitant de manière moderne le célèbre « Strangelove » de Depeche Mode pour le thème musical d’une grande marque de parfum italienne, impossible que vous soyez passés à côté… Au cas où vous auriez encore des doutes, voici un cours de rattrapage.

Adele

adele 1

Un parterre de feuilles mortes autour des arbres, des jours qui se raccourcissent, un thermomètre qui commence une lente mais inexorable dégringolade : pas de doute, c’est bien l’automne. Heureusement que la chaude voix d’Adele est là pour nous accompagner dans notre cheminement vers le froid hivernal, avec le triomphal « Skyfall », thème musical éponyme du 23e volet de la saga James Bond. Ciné, radio, TV : impossible que vous soyez passé à côté de ce hit en puissance. Et si d’aventure vous vous situez dans cette infime minorité, reportez-vous sans plus attendre à la chaleureuse soul de son premier album, 19 (2009) ou encore mieux de 21 (2011), l’album de sa consécration, ça marche aussi très bien, véridique ! Adele, c’est la chronique d’une véritable success story.

Toni Childs

toni childs1

A la sortie de son premier album, chroniqué entre autres médias par Rolling Stone, Steve Pond qualifiait la musique de Toni Childs d’« évocatrice et évanescente, le prétexte à s’immerger complétement et à se laisser dériver ». Avec son cocktail inédit et rafraîchissant de rock, pop et de sonorités africaines, Union (1988) a non seulement révolutionné le monde de la musique mais aussi la musique du monde. Tout semblait alors possible pour la chanteuse à la voix grave si caractéristique, qu’on voyait volontiers déjà rejoindre la cohorte des folkeuses américaines de renom, Suzanne Vega ou Tracy Chapman, en tête. Que s’est-il passé dans l’ascension presque trop parfaite de Toni Childs ? Cette chronique devrait vous en livrer la clé.

Meringues comme des cookies

SONY DSC

Pas vraiment fan de la traditionnelle meringue que l’on trouve chez tout bon boulanger-pâtissier qui se respecte ? Cette recette devrait vous réconcilier avec cette pâtisserie incontournable en vous proposant des meringues croquantes à l’extérieur, moelleuses à l’intérieur avec un cœur fondant de grosses pépites de chocolat qui les feraient presque ressembler à des cookies !

Lykke Li

lykke li 1

Parmi les incontournables tubes de l’été, le remix d’« I Follow Rivers » est certainement un titre qui a bercé vos sorties estivales. Depuis le printemps dernier,  la version revisitée du DJ The Magician qui sévit sur toutes les radios et enflamme les dancefloors internationaux, a permis de mettre en lumière l’original interprété par la chanteuse Lykke Li, et par la même occasion l’album dont il est issu : Wounded Rhymes. Un coup de pub inespéré et un prétexte irréfutable pour découvrir l’univers de cette alchimiste de la voix et du son, tribal ou électro, c’est selon, opérant à merveille sur la pop, indie rock, folk inclassable, de la jeune suédoise !

L’aquabike ou quand le vélo se la joue subaquatique

aquabike1

Une véritable révolution est en train de se jouer dans l’univers des sports aquatiques, peut-être même dans la piscine de quartier où vous avez l’habitude de faire vos longueurs. Dans la grande fratrie de la natation grand public, on connaissait l’aquagym ou encore l’aquapalmes (discipline transverse empruntant au matériel de plongée), eh bien il faudra désormais compter sur l’aquabike ! L’aqua quoi ? Vous l’aviez compris, il s’agit de pédaler, non sur un pédalo, mais sur un vélo en immersion dans l’eau. D’ailleurs, peut-être avez-vous, comme moi, profité de la trêve estivale pour vous initier au nouveau sport à la mode qui affiche complet le restant de l’année ?

Rita Coolidge

rita coolidge 1

Pour certains, elle reste la petite amie de Stephen Stills dont la rupture fût une des raisons évoquées pour la séparation du méga groupe Crosby, Stills, Nash (& Young). Pour d’autres, c’est l’ex-femme de Kris Kristofferson (mais si, vous savez, le chanteur rock country, ex-amant de Janis Joplin, décidément, qui s’est fait connaître par le tube « Me and Bobby McGee » et que celle-ci ajoutera, non sans succès, à son propre répertoire), avec qui elle signera trois albums collectifs entre 1973 et 1978. Tentation faite femme pour Leon Russell, apparition angélique pour Willie Nelson, Rita aime se jouer des apparences. Qui peuvent parfois être trompeuses, car si Coolidge reste l’artiste de quelques beaux succès (on se souvient de « (Your Love Keeps Lifting Me) Higher and Higher », « We’re All Alone », « Fever », « All Time High »…), sa carrière n’a pris le tournant qu’avaient amorcé deux Grammy Awards. Chronique d’une success story en demi-teinte.

A propos de Save My Brain - Mentions légales - Contactez-nous