L’épineuse, mais non moins importante, question du choix des parrains et marraines

Il y a quelques jours, en discutant d’une éventuelle grossesse avec une amie, je me suis fais la réflexion que le choix du parrain-marraine d’un éventuel rejeton à venir n’était pas chose aisée.
Que l’on soit enceinte ou que l’on travaille activement à ce projet, que l’on s’apprête à adopter, que l’on se refuse à faire des enfants dans l’immédiat ou que l’on soit tout simplement un homme, on a tous un jour sérieusement pensé aux personnes que l’on désignerait pour assurer cette auguste tâche. De la même manière que l’on a un jour réfléchi aux noms que porteraient nos hypothétiques marmots, la question du choix du parrain et de la marraine revient épisodiquement dans nos petites têtes… Me trompe-je ?!

Baptême républicain (depuis la Révolution Française) ou religieux, l’objectif de la cérémonie reste traditionnellement le même : faire parrainer son enfant par deux personnes, formant un couple pour l’occasion, qui s’engagent à soutenir et à guider moralement l’intéressé, en favorisant son intégration au sein d’une communauté, qu’elle soit civile ou religieuse.

Pour bien faire il vous faudra choisir des personnes qui vont entretenir des liens privilégiés avec votre « minivous », qui pourront lui apporter une éducation morale en quelque sorte complémentaire à la vôtre, qui pourront prendre le relais lorsque les relations parents-enfants deviennent trop difficiles, voire se substituer à vous en cas de disparition.

Mais alors comment bien choisir ? Comment être sûr que l’on désigne quelqu’un de confiance, qui saura être à la hauteur, qui saura se montrer présent et qui ne prendra pas son rôle par-dessus la gambette ?
Comment désigner les heureux élus sans froisser les susceptibilités ? Peut-on délibérément faire le choix d’attribuer ce rôle à des proches amis sans blesser sa famille (surtout lorsqu’il s’agit du premier enfant) ?

Chères lectrices enceintes, sentez-vous peser sur votre petit bedon le regard curieux, voire suspicieux de votre entourage, se demandant quelle est la personne que vous allez bien finir par élire au titre tant convoité (ou pas) de parrain-marraine ?!
Car il faut le reconnaître, être désigné parrain-marraine flatte notre ego ! C’est une marque de reconnaissance, la preuve que vous êtes estimé, que vous êtes malgré tout ce que l’on peut vous reprocher quelqu’un de bien et d’apprécié.

A ce propos, vous êtes-vous déjà imaginé que l’on vous choisisse ? Avez-vous déjà une idée pour vos futurs gamins ou bien vous en foutez-vous royalement ?!

Related Posts with Thumbnails

une réponse à L’épineuse, mais non moins importante, question du choix des parrains et marraines

  1. Em dit :

    C’est bien vrai, j’ai été flatté qu’on me le propose & je ne me suis même pas posée la question : j’ai dit « oui ».
    J’y ai pensé (même si je n’ai pas de gamins, que je n’en veux pas encore …) et à mon sens le mieux c’est une personne pas trop âgée, pas trop jeune. Donc résultat, pour la marraine ce serait soit ma cousine soit ma meilleure amie. Côté parrain, je laisserais le choix au « père » enfin reste à voir qui il prendrait !

Laisser un commentaire

A propos de Save My Brain - Mentions légales - Contactez-nous