Avoir la main verte

Ah, l’environnement. Le problème du siècle après le célibat et la crise. Depuis quelques années, tout le monde pense bio, vit bio, respire bio. Sacs recyclables, commerce équitable, cosmétiques 100% naturels, émissions spéciales à des heures de grande écoute, et même les ordinateurs s’y mettent. Moi, sur le principe, je suis tout à fait d’accord. Sauf que :

- Les plantes et moi, on n’est pas super copines. J’y peux rien, je n’arrive pas à en garder une en vie plus de deux jours. Je ne vous raconte même pas le stress lorsque ma mère me confie l’arrosage de sa jungle amazonienne qui pousse dans le salon lorsqu’elle part en vacances.

- Le tri sélectif, je suis tout à fait pour. Seulement, c’est pas de la mauvaise foi, mais trois poubelles dans une cuisine de 2m², c’est pas gérable. Et puis je sais jamais dans quelle poubelle vont les conserves. Donc quitte à mal trier, autant ne pas le faire. CQFD.

- J’ai même déjà réussi à faire crever un cactus. Et je trouve que c’est quand même un sacré défi de faire crever un cactus.

- Les bus norvégiens qui roulent au caca humain, c’est peut-être plus écolo, mais bizarrement, ça m’inspire moyen.

- Aller au boulot en vélo, je voudrais bien, mais 10 km en côte, c’est tout simplement pas possible. Le bus ? Il est toujours bondé, et il faut que j’en change trois fois pour arriver à destination. Et puis l’arrêt juste devant le lycée Jean Machin-Truc où tous les ados du coin montent et descendent, ils auraient pu éviter. J’y peux rien, entendre brailler les gamins, ça me colle des boutons de bon matin.

- Le concept des plantes détox, ça a l’air sympa. C’est vrai, on respire dans une atmosphère saine, c’est zen, c’est Feng Shui, toussa toussa… Mais en fait non. cf n°1.

- Jeter mon pot de crème de nuit Chanel qui m’a coûté un bras sous prétexte que ce n’est pas sain pour la peau et l’environnement ? La réponse est dans la question. Je m’y suis faite, à mes produits chimiques moi.

- Vivre d’amour et d’eau fraîche ok, mais je préfère l’eau minérale, merci.

- Et je tiens à mon bain hebdomadaire, surtout en hiver.

- Nicolas Hulot ? Je crois qu’il devrait vraiment changer de coupe de cheveux, cela dit en passant. WWF ? C’est le truc avec le panda ? Ça veut dire quoi, les initiales, déjà ?

- Les légumes et autres produits bio, c’est peut-être meilleur pour la santé, mais mon porte-monnaie d’étudiante n’est pas du tout pour.

- Et il est hors de question de vivre sans ma bombe contre les araignées et mon anti-fourmi. C’est non négociable.

A part ça, je vous assure : l’écologie, l’environnement, je me sens vachement concernée. J’ai même des idées pour préserver l’environnement ; tenez, par exemple, je propose une journée universelle sans déodorant pour la préservation de la couche d’ozone. Et une autre journée pour la mise en route des climatiseurs du monde entier pour lutter contre le réchauffement de la planète. Non mais sérieusement, elles vont dans quelle poubelle les conserves ?

Related Posts with Thumbnails

8 réponses à Avoir la main verte

  1. Nelly dit :

    Merci Atalanta pour toutes ces bonnes suggestions ! :)

  2. Atalanta dit :

    Suggestions à Caroline pour vivre en harmonie avec la planète sans bouleverser ses petites habitudes

    – Utiliser le pot de crème Chanel jusqu’au bout, le laver et y mettre une crème sans paraben faite maison. C’est beaucoup moins compliqué qu’on l’imagine. Et parfois très amusant.
    – Acheter des rollers blades pour monter les côtes sur le chemin du boulot. Excellent pour avoir des cuisses fuselées et un bilan cardio à faire pâlir d’envie de beau moniteur blond de la salle de gym
    – Continuer l’eau minérale en mettant la bouteille vide dans la bonne poubelle. En cas de doute, le petit brun sexy du deuxième étage sort toujours ces poubelles juste après le JT. Et il en connaît un rayon sur le recyclage. Plus rapide et plus efficace que deux heures à s’abimer les yeux sur meetic.
    – Acheter bio seulement les essentiels, pommes, poires, pommes de terre. Avec l’augmentation des fruits et légumes non bio, finalement ce n’est pas si cher que ça.
    – Visionner des interviews d’Al Gore. Après dix minutes, la coupe de Nicolas Hulot semble nettement plus supportable. Si ça ne le fait pas, se pencher sur l’investissement de Georges Clooney et Leonardo Di Caprio pour la sauvegarde de la planète. Dans leur bouche, ça ressemble beaucoup moins à un pensum. ;-)
    Et finalement… Continuer à acheter des plantes verte et à les soigner avec amour. Après un certains nombres de pertes inévitables, elles finissent toujours par rester en vie…

  3. Cam dit :

    Chez moi (enfin dans mon immeuble) la poubelle jaune c’est celle des cartons :s
    Alors, soit on n’a pas les même couleurs qu’ailleurs, soit ça fait huit mois que je mets mes cartons dans la mauvaise poubelle!!!…
    *Comprend plus rien!!!*

  4. Caro dit :

    Une copine m’a dit que les conserves vont dans la poubelle jaune. (Tadam…. Suspense !) Je n’ai pas de poubelle jaune. On fait comment alors? Poubelle verte -pas recyclable- ou poubelle bleue -recyclable? Le mystère reste entier. Restez avec nous après la pause.

  5. Jasmine dit :

    rho nan la parisienne là, tu entres dans mon cliché de la parisienne célibataire, sans doute que je me trompe complètement lol ! Chez moi il n’y a que deux poubelles, et les conserves vont dans la poubelle de déchet revalorisable, et non le tout venant, chez toi c’est sans doute différent. Tu veux pas venir dans ma campagne ? Les ânes, les tracteurs, les champs, l’air pur je te promet c’est très bon pour la peau. Bises

  6. Demoiselle Aux Myosotis dit :

    J’avoue que les trois à cinq poubelles dans la cuisine, ça devient vite la cata, surtout quand on « oublie » une fois sur deux d’aller porter les poubelles au bout du chemin -à 200m- parce qu’on n’a pas forcément envie de défiler avec tous ces détritus devant nos « charmants » voisins. L’écologie en prend encore un sacré coup, on y va même en voiture (parce qu’au bout d’une semaine à trois, on en a des poubelles, et quand on est seule volontaire désignée d’office pour se taper la corvée…).
    Je me faisais la réflexion tout à l’heure en faisant la vaisselle : l’écologie, on sait tous que c’est important, mais on n’arrive pas pour autant à se priver du confort qui nous semble naturel depuis la naissance. Il n’y aura guère que quand on n’aura vraiment plus le choix -qu’on vivra dans des huttes dans la cambrousse à cause du réchauffement climatique- qu’on fera réellement attention…

  7. Nelly dit :

    Je veux bien la réponse pour les conserves aussi ! Heureusement, j’en consomme peu, mais c’est toujours bon à savoir !

  8. Cam dit :

    Ouf!! Enfin quelqu’un qui, comme moi, ne sait pas où vont les conserves lorsqu’il s’agit de faire le tri!! Je suis rassurée, merci!
    Ce que je fais, avec ces fameuses converses qui semblent ne pas avoir leur place dans le monde du tri sélectif, je les pose à côté de la grande poubelle à verres, y’a toujours une âme charitable pour les ramasser derrière moi et les mettre là où il faut! :DD *Feignasse*

Laisser un commentaire

A propos de Save My Brain - Mentions légales - Contactez-nous